Astuce
Pour recevoir un mail à chaque nouvel article, lisez la marche à suivre en cliquant sur l'onglet "Rester informé(e)" !

Rentrer en maternelle

Votre enfant va faire sa première rentrée…

Une fréquentation régulière est souhaitable dès les premiers jours pour que l’enfant s’habitue au groupe classe et pour développer son intérêt aux activités proposées.
Préparez votre enfant à son entrée à l’école, dites lui pourquoi il y va, ce qu’il y fera, qui il y rencontrera ; mais essayez d’en donner une vision réaliste, sinon votre enfant risquera d’être déçu.

La maternelle n’est ni une garderie, ni une crèche, ni un centre de loisirs, ni un cocon familial, votre enfant aura des efforts à fournir pour s’approprier les connaissances et les compétences prévues par les programmes de l’école, pour y découvrir les différentes activités et s’intégrer aux rythmes de la vie scolaire. Il va se retrouver dans un univers nouveau avec deux adultes et un groupe de plus de vingt enfants. Il n’aura pas forcément quelqu’un qui l’épaulera tout de suite comme à la maison.
Plus vous le préparerez à s’organiser seul pour les gestes de la vie quotidienne (s’habiller et se déshabiller, mettre ses chaussures et chaussons, manger seul, aller aux toilettes, s’essuyer, se laver les mains, gérer seul ses affaires et son doudou …) plus vite il entrera dans les apprentissages, il sera disponible pour s’approprier les connaissances, les règles de vie, l’enchaînement des activités.
Rappelons que la propreté doit être acquise dès la rentrée. Les couches ne sont pas acceptées (sauf pour la sieste, si l’enfant sait se l’enlever seul).

 

Sommaire de cette page

  1. L’école maternelle dans l’école primaire.
  2. Le programme officiel d’enseignement
  3. L’organisation du temps scolaire.
  4. Le respect des besoins des enfants.
  5. L’école maternelle, espace de prévention.
  6. Partenariat éducatif.

 

1. L’école maternelle dans l’école primaire

Votre enfant entre à l’école maternelle, première étape de son parcours scolaire.

L’école maternelle (toute petite, petite, moyenne et grande sections) constitue avec l’école élémentaire, l’école primaire. Le cycle unique des apprentissages premiers recouvre toute l’école maternelle et prépare progressivement l’enfant aux apprentissages fondamentaux de l’école élémentaire.
L’école maternelle travaille avec l’école élémentaire et plus particulièrement avec le cycle 2, pour mettre en œuvre une véritable continuité des apprentissages et un suivi individuel des enfants.

Entrer à l’école, c’est entrer dans une collectivité qui a un programme d’enseignement, mais c’est également entrer dans une collectivité qui a ses règles de vie.
« L’école maternelle est une école bienveillante. Sa mission principale est de donner envie aux enfants d’aller à l’école pour apprendre, affirmer et épanouir leur personnalité. Elle s’appuie sur un principe fondamental : tous les enfants sont capables d’apprendre et de progresser. En manifestant sa confiance à l’égard de chaque enfant, l’école l’engage à avoir confiance dans son propre pouvoir d’agir, de penser, dans sa capacité à apprendre et réussir sa scolarité et au-delà. » Bulletin officiel N°2 du 26 mars 2015.

2. Le programme officiel d’enseignement

En s’appuyant sur le besoin d’agir et sur le plaisir du jeu et en respectant les besoins et les rythmes biologiques de chacun, la classe maternelle est UN CYCLE UNIQUE, FONDAMENTAL POUR LA RÉUSSITE DE TOUS !

 

Une classe qui s’adapte aux jeunes enfants

  • Une classe qui accueille les enfants et leurs parents
  • Une classe qui accompagne les transitions vécues par les enfants
  • Une classe qui tient compte du développement de l’enfant
  • Une classe qui pratique une évaluation positive

Une classe qui organise des modalités spécifiques d’apprentissage

  • Apprendre en jouant
  • Apprendre en réfléchissant et en résolvant des problèmes
  • Apprendre en s’exerçant
  • Apprendre en se remémorant et en mémorisant

Une classe où les enfants vont apprendre ensemble et vivre ensemble

  • Comprendre la fonction de l’école
  • Se construire comme personne singulière au sein d’un groupe

 

CINQ GRANDS DOMAINES D’APPRENTISSAGE

Le programme d’enseignement de l’école maternelle est défini dans le Bulletin Officiel spécial du 26 mars 2015. Texte complet : http://www.education.gouv.fr/pid25535/bulletin_officiel.html?cid_bo=86940

 

 3. L’organisation du temps scolaire

La journée est organisée dans le respect des besoins des enfants et au regard du programme de l’école maternelle. L’enseignante est accompagnée d’une assistante spécialisée (ATSEM).

Afin de faciliter la vie de la classe, il est demandé aux familles de respecter les horaires d’entrées pour que leur enfant puisse profiter du temps d’accueil, moment indispensable à une bonne transition entre sa famille et l’école. D’autre part, soyez à l’heure à la sortie : bien des angoisses et des larmes seront évitées.

Des moments importants :

L’accueil :
C’est un temps privilégié d’écoute et d’attention portée à chaque enfant.
C’est un sas entre le monde de la famille et celui de l’école, qui permet de passer du statut d’enfant à celui d’élève. Ce moment d’accueil est limité dans le temps (8h35-8h45). Le temps de séparation nécessaire à chaque enfant est différent selon la personnalité de chacun, vous devez en tenir compte pour savoir à quelle heure arriver…
En arrivant dans le couloir, vous posez le cartable de votre enfant par terre (c’est mieux si c’est lui qui le fait), son manteau à son porte manteau, puis vous accompagnez votre enfant jusqu’à la classe où vous pouvez vous attarder quelques instants avec lui, mais pas trop. Les pleurs marquent les difficultés à se séparer du cocon familial. Cette rupture, douloureusement vécue par l’enfant et les parents est nécessaire. Au début, plus les parents restent longtemps et plus l’enfant aura du mal à s’adapter. Il ne s’agit pas non plus de les abandonner dans la classe. Il faut se dire au revoir et se dire qu’on va se retrouver, enfants et parents, le soir après l’école.
Rappel : à 8h45, TOUS les parents doivent avoir quitté l’enceinte de l’école.

Les rituels :
Ils sont organisés le matin ou au fil de la journée.
Ces temps collectifs permettent aux élèves d’entrer dans les activités. Ils font partie intégrante des apprentissages.

Les temps d’apprentissage :
Ils sont organisés soit en grand groupe, soit en petits groupes.
Le temps est un facteur important : répétition et régularité sont essentielles dans la stabilisation des acquisitions.

Les regroupements :
Ces temps collectifs permettent aux élèves de découvrir les activités et de communiquer sur leurs apprentissages, leurs démarches, leurs émotions.

Les temps de récréation :
Les récréations ont lieu en milieu de matinée, communes aux trois classes de l’école.
Elles sont organisées et surveillées par les enseignants.
Elles permettent aux élèves de profiter de l’air extérieur, de bénéficier de l’alternance des lieux et d’inventer des jeux.
La cour est aménagée en espaces divers adaptés aux besoins des enfants.

La sieste ou temps de repos :
Elle est indispensable aux enfants jusqu’en moyenne section car la vie scolaire est fatigante.
Les enfants sont couchés à 13h35 (à partir de 13h20 pour ceux mangeant à la cantine) jusqu’à ce qu’ils se réveillent (maximum 16h, afin d’être prêts à sortir à 16h15 de la classe).

Les horaires hebdomadaires de l’école

4. Le respect des besoins des enfants

L’équipe aménage l’école afin d’offrir aux élèves un univers qui stimule leur curiosité et répond à leurs besoins.

5. L’école maternelle, espace de prévention

L’école a le souci permanent de faire progresser chaque élève.

Certaines difficultés d’apprentissage peuvent apparaitre. Elles sont prises en charge :

  • par l’enseignant dans la classe
  • par le RASED (Réseau d’aides spécialisées aux élèves en difficulté) : psychologue scolaire, maître E (enseignant pour des difficultés dans les apprentissages scolaires), maître G (enseignant pour des difficultés de communication et de concentration)

Du personnel du secteur médico-social intervient aussi dans l’école.

Avec entre autres :

  • un médecin scolaire effectue une visite médicale en GS et aide à l’élaboration des PAI (projet d’accueil individualisé)
  • une puéricultrice de la PMI de Nay qui établit des bilans sensoriels en PS et MS (vue, ouïe, langage),
  • une assistante sociale de la PMI de Nay, qui intervient à la demande de l’école ou des familles.

Les élèves en situation de handicap :

La loi sur l’égalité des droits et des chances du 11 février 2005, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées implique l’accueil dès l’école maternelle. Cet accueil est coordonné entre les services de l’académie et les services de la MDPH (Maison départementale des personnes handicapées).

Un enseignant référent est garant de la mise en œuvre du PPS (projet personnalisé de scolarisation) d’un élève porteur de handicap.

 

6. Partenariat éducatif

Plus la confiance est grande entre la famille et l’école, plus l’enfant se sentira lui-même en confiance dans un climat serein pour apprendre et progresser.

Lien école/parents

Les informations sont transmises par le biais du carnet de liaison (toute absence doit être justifiée par écrit), les autres modes de communication (panneau d’affichage du portail, affiches sur la porte, site internet, mails : igon.maternelle@gmail.com).
Les rencontres individuelles à la demande des parents ou de l’enseignante doivent être prévues et anticipées. Eviter les rdv dans la précipitation à la sortie des clases (sauf urgence) : besoin de préparer l’entrevue et de prévoir suffisamment de temps pour accueillir la famille dans de bonnes conditions.
Depuis trois ans, l’enseignante propose de rencontrer les parents deux fois dans l’année pour entretenir le lien école/famille et ainsi se « retrouver » autour des progrès (cela fait du bien à tous de se dire que tout va bien…) et des éventuelles difficultés de l’enfant.

Pour accompagner leur enfant dans ses apprentissages

Les parents sont invités :
* Respecter le rythme des enfants (horaires coucher, tv et écrans) pour qu’ils soient disponibles et concentrés à l’école. Pour les parents qui constateraient que les enfants sont très fatigués ? n’hésitez pas à le signaler pour que nous réfléchissions à la solution la mieux adaptée pour que votre enfant retrouve «  sa sérénité ».
* A chaque vacance, vous sont remis dans le sac vert ses outils de travail, prendre le temps de les consulter avec eux, de les féliciter de leurs réussites, ne pas être trop exigeants et ne repérer pas que les erreurs. Un enfant qui est mis en confiance, c’est un enfant qui réussit. Valorisez-le le plus possible, c’est essentiel, cela légitime ce qu’ils font à l’école et cela les encourage à poursuivre leurs efforts. Les cahiers ne sont pas le reflet de la totalité du travail effectué en classe. Beaucoup de compétences sont travaillées oralement.
* Penser à son autonomie : lui mettre des vêtements qu’il sait mettre et enfiler seul, adaptés à la météo (pluie ou grand soleil…), nous faisons motricité tous les jours !
Choisissez de préférence des vêtements pratiques, faciles à enfiler et évitez ceinture, bretelles, salopette. En hiver, seuls les tours de cou sont acceptés, pas d’écharpe. De plus, les chaussures à lacets et les gants sont à bannir (trop difficiles à mettre).
Pas de tongs ni de chaussures difficiles à enfiler seuls.

 

D’autres partenaires très importants pour l’école

L’école publique Arc-en-ciel d’Igon s’intègre dans un réseau de collectivités, de structures et d’associations sans lesquels elle ne pourrait fonctionner. Pour les parents, il est parfois difficile de comprendre qui fait quoi, d’où la nécessité de quelques explications…

Les collectivités et partenaires institutionnels

La municipalité d’Igon
De quoi s’occupe la mairie ? Et bien c’est simple, la mairie s’occupe de (et finance) presque tout : les bâtiments de l’école, leur entretien, leurs consommations (eau, électricité, chauffage, etc.), les investissements, mais aussi les fournitures scolaires et administratives, tous les équipements, tous les matériels, le personnel non enseignant (ménage, services périscolaires), ainsi que les ATSEM (agent territorial spécialisé de l’école maternelle). La municipalité finance également une partie des sorties et activités des enfants, notamment les transports en car de celles-ci.
La municipalité gère et finance la cantine et la garderie, y compris son personnel.

La Communauté de Communes du Pays de Nay
Le monde rural est souvent dépourvu d’actions culturelles, d’autant plus en période de crise, où les collectivités ont tendance à réduire les budgets spécifiques à la culture et au sport au profit d’autres domaines. Pourtant la Communauté de Communes du Pays de Nay a fait le choix de soutenir des actions d’ouverture culturelle, au plus grand bénéfice des élèves de ce territoire et son soutien doit être souligné.
Elle propose un tarif préférentiel pour les écoles afin de proposer des séances de découverte du monde aquatique, à la piscine Nayéo, durant le temps scolaire. Les élèves de la Grande Section au CE1 font un cycle d’une dizaine de séances chaque année.

La DSDEN
La DSDEN (Direction des Services Départementaux de l’Éducation Nationale) est l’ensemble des services départementaux de l’Éducation Nationale. Elle est placée sous la direction de la DASEN (Direction Académique des Services de l’Éducation Nationale).
En résumé, la DSDEN s’occupe de tout ce qui concerne l’organisation de l’enseignement et de la pédagogie. C’est également elle qui gère les personnels de l’Éducation Nationale. Elle est, au quotidien, l’interlocuteur et la référence des enseignants, en particulier des directeurs d’établissement.
L’école d’Igon dépend de la circonscription Pau Sud avec son interlocuteur privilégié l’IEN (Inspecteur de l’Education Nationale).

Les autres partenaires (pas moins importants…)

L’Association de Parents d’Élèves
L’association des Parents d’Élèves nous aide à financer des projets, des sorties, des acquisitions de matériel. Il lui arrive même de donner un coup de main au Père Noël !
Pour certaines actions, ils auront besoin de vous, les parents d’élèves : venir soutenir les membres de l’APE durant les actions et événements durant toute l’année afin de récolter des fonds pour financer les activités des enfants à l’école. Toutes les actions menées par l’APE n’ont été rendues possibles que grâce aux bonnes volontés qui s’investissent dans ces projets. Sachez que toutes les aides, même les plus petites, seront les bienvenues.

Le Centre de Loisirs Pinocchio
Le Centre de Loisirs Pinocchio propose, grâce à sa section ALSH des activités de loisirs épanouissantes, y compris pour les enfants en bas âge, que ce soit le mercredi ou pendant les vacances scolaires. Pour les enfants, c’est l’occasion de s’amuser, de s’épanouir et d’apprendre dans un contexte non scolaire.