18 juin 2024

L’hiver arrive…

Les périodes froides arrivent… Un petit rappel pratique pour les vêtements les plus adaptés à l’école !

Tout vêtement prenant du temps ou étant impossible à remettre seul (collant, salopette, etc) gênera votre enfant dans son autonomie… Habillez-le pratique !

Technique de l’oignon

N’oubliez pas qu’en récréation, votre enfant court, joue, saute, crie, etc, donc il se réchauffe !
Une fois en classe, il va se refroidir rapidement. Il faut aussi prendre en compte les aérations des salles (obligatoires toutes les heures par le protocole national) qui font varier régulièrement les températures de celles-ci…
La « technique de l’oignon » est donc vivement recommandée : elle fait référence à la plante du même nom, et en particulier à son bulbe, composé de plusieurs couches collées les unes aux autres. Il s’agit donc de s’habiller en multipliant les strates fines de vêtements (plutôt qu’en tablant sur un seul habit très chaud), que l’enfant pourra enlever ou remettre en fonction de sa température corporelle.
Il faut superposer les couches de façon intelligente : pas besoin d’en mettre 50 (car là, votre enfant va ressembler à un bibendum et ça devient compliqué de bouger…), plutôt faire le bon choix. Voici un exemple de couches possibles :
La première couche, qui se porte à même la peau, doit être respirante pour évacuer l’humidité du corps (privilégier la fibre synthétique plutôt que le coton qui garde l’humidité). Ce sera celle qu’on n’enlèvera pas durant la journée.
La deuxième doit tenir chaud (un sweat ou pull léger par exemple).
La troisième doit isoler pour conserver la chaleur (une petite polaire par exemple).

Quelque soit le temps (pluie, froid, neige), nous sortons aérer les méninges pour leur éviter une surchauffe dans la classe ! Les enfants ont des jeux pour bouger et se dépenser… Mais pensez aussi que votre enfant peut décider de s’asseoir pour discuter et donc va se refroidir : un blouson/manteau chaud est indispensable. Imperméable, il doit protéger du vent et de la pluie.

Pensez aux extrémités

Pensez aussi à bien protéger les extrémités : les doigts, les orteils, les oreilles et le nez sont les parties du corps les plus à risque parce qu’elles sont dépourvues de muscles importants capables de produire de la chaleur, d’où l’importance de porter couvre-chef, gants/moufles et chaussettes chaudes en cas de froid vif.

Si vous mettez 3-4 minutes à enfiler les gants de votre enfant, multipliez ce temps par tous les élèves pour calculer le temps qu’il nous faudra pour enfiler tous les gants des enfants ! Donc si vous souhaitez qu’il ait les mains au chaud, soit vous faites le choix des moufles, soit vous apprenez à votre enfant à être autonome…

Outre le côté dangereux que la ceinture et les bretelles peuvent présenter en cas de détournement de leur rôle, ils ne sont pas vraiment pratiques : les ceintures pendouillent, les bretelles se coincent et gênent plus l’enfant qu’ils ne l’aident.

L’écharpe est une « arme blanche » très efficace en cours de récréation : on peut étrangler à loisir un copain avec ou se faire étrangler… Gloups ! Elle est donc interdite, préférez le « col » (sorte de tube dans lequel l’enfant enfile sa tête; existe en polaire, laine, etc), qui a la propriété de rester bien autour du cou de votre enfant quoiqu’il fasse, protégeant ainsi celui-ci tout le temps du froid de l’hiver !

Marquer les vêtements de votre enfant

Qui dit froid, dit invasion de « couches d’oignon » et d’accessoires dans la tenue des élèves (couches légères retirées, bonnets, cols, gants/moufles). N’oubliez pas de noter leur nom dessus ! Quand deux enfants cherchent un col en polaire noir et qu’il n’y en a qu’un, il nous impossible de déterminer à qui rendre l’objet trouvé ! Ce marquage de vêtements est recommandé en toute saison d’ailleurs !

Merci d’avance pour votre aide !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *