Un autre style de monstre….

Nous avions déjà retrouvés nos monstrueux élèves, notre monstrueux Monstro, les monstrueux microbes de la scarlatine, … C’est le grand retour des monstrueux POUX !

Le pou de tête adore aller à l’école: c’est là qu’il se reproduit le mieux, en passant de tête en tête, de bambin en bambin.

Ce petit parasite aime vivre dans le confort des cheveux, près de la chaleur de la peau. Il se nourrit en piquant la peau, pour prélever une très petite quantité de sang. Cela provoque des démangeaisons et l’enfant se gratte souvent la tête pour soulager le chatouillement. Le pou est un insecte qui ne vole pas et ne saute pas, mais en revanche, il aime voyager : il passe très facilement d’une tête à l’autre, lorsque deux personnes ont leurs chevelures en contact. En quelques jours, l’ensemble des élèves d’une classe peuvent ainsi devenir porteurs. Ils peuvent transmettre les poux à leurs frères et soeurs, cousin(e)s, voisins, copains, voire à leurs parents. Il est donc préférable de limiter rapidement la tendance des poux à « coloniser » les êtres humains.


Il n’est pas toujours facile de trouver les poux et les lentes dans les cheveux. Les poux sont de couleur brunâtre ou grisâtre. Pour les voir, la meilleure méthode est de mouiller les cheveux, d’appliquer un démêlant et d’utiliser un peigne à dents très serrées (peigne spécial à poux, disponible en pharmacie au prix d’environ 3 à 4 euros).
Peignez les cheveux mèche par mèche, au dessus d’un tissu ou d’un papier blanc: les poux tombent. On voit aussi les poux lorsque l’on rince le peigne dans un lavabo contenant de l’eau.

Les lentes apparaissent comme des points blancs ou grisâtres, collés à la base du cheveu. On peut les confondre à la vue avec des pellicules, mais ces dernières se détachent facilement du cuir chevelu ou des cheveux lorsque l’on passe le peigne.

Nous avons déjà mis un mot spécifique dans les cahiers des élèves se grattant la tête (et continuerons à le faire !)… Mais nous vous demandons la plus grande vigilance ! Merci à tous de surveiller la tête de vos enfants et traiter dès que nécessaire…

Comptant sur votre compréhension,

Les monstrueuses maîtresses